Archives de Catégorie: Utilisation rationelle des ressources (U2R)

L’appétit de la Chine pour les ressources

Un élément de plus dans le puzzle du contrôle de toute la chaîne des matières premières par la Chine

De l’obsolescence programmée

Quelques chiffres et faits intéressants sur l’obsolescence programmée. Et surtout le débat au Sénat en France suite à la proposition de loi déposé par le groupe écologiste le 18 mars dernier fait enfin passer ce sujet crucial dans de potentielles mesure concrètes qui commencent à s’attaquer  » au coeur du système »…L’insoutenabilité de notre système socio-économique étant largement construite sur les trois piliers suivants: le crédit, la publicité et l’obsolescence programmée…Le crédit qui fournit les moyens financiers à la consommation sans limite, alimentée par le matraquage publicitaire qui crée la demande et le besoin (au cas où vous n’auriez pas envie de consommer la pub sous toutes ces formes finira par vous pousser à consommer ou du moins à vous sentir coupable de ne pas consommer) et alimentée aussi par l’obsolescence programmée des produits. Des produits fiables qui durent longtemps, c’est pas bon pour la croissance mon petit…

 

 

Une troisième révolution industrielle?

La croissance verte, l’utilisation de ressources de plus en plus rares et une possible ‘troisième révolution industrielle’ étaient évoqués début avril lors d’un colloque qui réunissait un panel de ministres, de représentants de l’industrie ou encore d’organisations non gouvernementales, jeudi 4 avril, au siège de l’Unesco à Paris.

L’UE et l’utilisation rationnelle des ressources (U2R)

Après l’adoption de son « initiative phare » pour une Europe efficace dans  l’utilisation des ressources en janvier 2011, l’UE a ensuite mis en place une plateforme pour l’utilisation rationnelle des ressources (U2R – à mon avis la meilleure traduction du concept de ‘resource efficiency’). Cette plateforme est un groupe de travail composé de Commissaires européens, ministres, europdéputés, ONG, représentant des industries…En fin d’année 2012 ils ont adopté un manifeste pour l’U2R dans l’UE. Rien de révolutionnaire pour qui est un peu au courant de ce qui se trame dans ce domaine. Cela a néanmoins le mérite d’exister et d’avoir été signé par des personnes qui ont un rôle clé pour une mise en oeuvre effective et ambitieuse des politiques d’U2R, car le défi est bien celui de la mise en oeuvre, donc d’enfin passer des beaux discours d’intention à des réalisations concrètes dans nos sociétés. Cela fait des années que l’on dit qu’il faut cesser les subventions nocives à l’environnement et transférer les taxes sur le travail vers l’utilisation des ressources (bref cesser d’imposer ce qui est rare mais devrait être abondant vers ce que l’on fait passer comme abondant mais qui est en fait rare): peu de pays se sont engagés dans des réformes majeurs pour le moment malheureusement.

Recyclage des métaux

Un rapport du PNUE (Programme des Nations Unies pour l’Environnement) rendu public le 26 mai met évidence le faible taux de recyclage des métaux.

D’après l’étude, moins d’un tiers des quelque 60 métaux étudiés ont un taux de recyclage en fin de vie supérieur à 50 % et 34 éléments, dont beaucoup jouent un rôle crucial dans les technologies propres, comme les aimants d’éoliennes, ont un taux inférieur à 1 %!

Parmi les recommendations qui sont formulées je souligne celle qui est, à mes yeux, cruciale:

– Encourager une conception du produit qui facilite le désassemblage et la séparation des différents matériaux.

Ceci dans la logique ‘cradle to cradle’  (du berceau au berceau ou économie en boucle) qui démontre l’aspect fondamental de l’éco-conception car un produit mal conçu sera difficilement ou impossible à réellement être recyclé…

All on Resource Efficiency at ‘Green Week 2011’

The 11th edition of Green Week, the biggest annual conference on European environment policy, will take place from 24 to 27 May 2011 in Brussels. This year’s theme is on « Resource Efficiency ».

Many potentially interesting sessions on the closed loop economy, industrial symbiosis, eco-design, waste = food etc…

You can follow most of the discussions and debates from each corner of Europe as the conference will be broadcasted live.

Raw materials: state of play at EU level ?

The EU information website ‘Euractiv’ publishes this week a number of news related to the hot topic of ‘raw materials’, see here. Interestingly this news section is supported by ArcelorMittal…

The growing importance of ‘raw materials’ has pushed the European Parliament to set up a special a special group on this issue: an interview of one of the prominent MEPs makes clear that this is eventually given the attention it should have had for a long time already.

Unfortunately the attention is more turned on the trade, international/foreign affairs and development aspects (which are of course important) than on the available solutions in Europe and the need to engage into a systemic change of our production and consumption system, i.e. boost the closed loop economy, dematerialisation of the society, severe reduction of raw material consumption…All that will be a major shake up of our world and already brings stong resistance from many actors (not least the big industries) which fear to be the losers…Instead of going into the real solutions for the long-term, as you could read it in the interview of the MEP they think of re-opening mines in Europe…So keep up with the supply instead of re-thinking the whole system…

Prix alimentaires et ressources alimentaires

En plus de la crise économique et financière voilà que les tensions sur les ressources, à commencer par les plus fondamentales d’entres elles, les ressources alimentaires, refont surfaces après l’épisode de 2008… La France envisage même de limiter ses exportations de blé après la Russie qui a cessé ses exportations depuis juillet. Entre temps le prix de la tonne de blé est passé de 100 à 220 euros et pourrait continuer à grimper…

Certains accusent les spéculateurs qui se reportent sur le marché des matières premières pour engranger d’énormes profits et il y a effectivement une part de responsabilité de la spéculation financière dans les hauts et les bas des cours des matières premières. Néanmoins la raréfaction des ressources, la diminution des stocks, l’augmentation de la demande conjuguée à une baisse de la production représente bien la cause fondamentale de l’envolé des prix. Il est extrêmement difficile de spéculer à la hausse sur des marchés où l’offre et les stocks sont abondants…Limiter la spéculation est certes nécessaire mais ne règlera pas le problème de fonds…

L’Union Européenne va présenter le 26 janvier prochain une initiative pour améliorer l’utilisation efficace des ressources naturelles…reste à savoir si elle sera vraiment ambitieuse ou de la simple rhétorique…

Du gaspillage alimentaire…

Parmi tous les gaspillages qui caractérisent notre époque de fausse abondance matérielle il y en a un dont on parle trop peu: le gaspillage alimentaire…Pourtant les déchets alimentaires directs (ceux qui se passent en bout de chaîne) ou indirect (dans la préparation des aliments) sont nombreux avec un impact environnemental très important.

Les chiffres fournis ici à l’occasion de la semaine européenne de réduction des déchets sont éloquents:  chaque Français jette en moyenne 20 kgs de déchets alimentaires par an et plus de 50% de la ressource est perdue dans la chaîne de préparation. Tout cela signifie d’autres gaspillages massifs notamment en terme d’énergie et d’eau qui a été nécessaire à la production, la préparation, le transport, l’entreposage et la distribution des aliments.

Une étude de la Commission européenne a évalué l’empreinte écologique du secteur ‘agroalimentaire et boisson‘: ce secteur contribue ainsi à 23% de l’usage mondial de ressources et à 18% des émissions de GES.

Par ailleurs on estime ainsi que la moitié de la nourriture produite dans le monde finit à la poubelle (Source : « Saving water : from field to fork », étude publiée en 2008 et conduite par la FAO, l’Institut international de l’eau de Stockholm (SIWI) et l’International Water Management Institute (IWMI)). alors qu’un milliard de personnes ne mangent pas à leur faim…

Sustainable Material Management (SMM)

The OECD has set up a Global Forum on Environment (GFENV), focusing on “Sustainable Materials Management”.

The last meeting took place end of October in Belgium and provides interesting input on the theme of sustainable material management and resource efficiency in general:

OECD global forum on sustainable material management

Production de déchets domestiques

 Les derniers chiffres sur la production annuelle de déchets municipaux dans les différents pays de l’UE: « chaque Européen a produit, en 2008, 524 kg de déchets municipaux, chiffre qui prend en compte les ordures ménagères ainsi que les déchets des communes (y compris les boues d’épuration), selon des chiffres rendus publics vendredi 19 mars par Eurostat, le bureau des statistiques de l’Union européenne »

Le meilleur élève en terme de recyclage est l’Autriche: 70% de déchets municipaux recyclés ou compostés

Resource efficiency in EU2020 strategy

At last the question of ressource efficiency gets a prominent political attention…The new strategy for the European Union over the next decade, with the very sexy name « Europe 2020 », was launched last Wednesday by the European Commission (see here) and resource efficiency features high in this paper. One of the 7 ‘flagship initiative’ is entitled « Resource efficient Europe » with an extensive list of actions that will be undertaken by the Commission and the Member States.  A positive development for sure, even though there’s no concret target against which success or failure will be measured and that’s a major weakness on the road to improved resource efficiency in Europe.

Where this strategy is really wrong is in its blind focus on « growth » which is still seen as the holy saviour of our times. Europe needs definitively more ambition and a better vision that just to look for growth. This strategy could have been a great opportunity to look for other criteria and ways of « development » because without structural change, the ‘rebound effect’ will soon wipe out the gains realised by increased resource efficiency as ‘growth’ is still the main goal on the other hand…

Global resource crunch?

 The online EU information website « Euractiv » provides a good synthesis of EU policies on raw materials. The European Commission is expected to come out with a report on critical raw materials in the next months.

It seems that the reality of « resource scarcity » is taken more and more seriously which is good news even though it is already very late (too late for some resources ?) since there’s always a long time between the moment there’s some awareness at the highest political level and the time serious actions are implemented… The problem is that « climate change » has eaten up all the attention although it is only a part of the global environmental-economic structural flaw of the current model.

Lutte pour les ressources…

De nouveaux signes des tensions croissantes quant à l’accès aux ressources jugées « stratégiques », lire l’article dans Le Monde qui apporte un bon et intéressant éclairage. Cela est malheureusement terni par l’avant-dernière phrase « Faute de volonté, les « bulles » en formation déboucheront sur des crises qui donneront crédit aux croyances millénaristes prédisant l’épuisement de tel minéral comme signe avant-coureur de la fin du monde. » qui met bien en évidence soit la méconnaissance de ce sujet ou la simple bêtise du journaliste. La question de l’épuisement des ressources naturelles n’est vraiment pas du domaine de ‘croyances millénaristes’ ou de ‘fin du monde’ mais une question de physique et d’économie…

Ecological indicators of products

 A short presentation by SERI (Sustainable Europe Research Institute) provides additional information on the key topic of the most adequate indicator to assesst the environmental impact of products, for instance a comparison between the ‘ecological footprint’ and ‘MIPS’ (Material Input Per unit Service).