Archives de Tag: Population

Etat de la population 2009 / State of world population 2009

(english below)

Le rapport 2009 du FNUAP (Fonds des Nations Unis sur la population) a été publié le 18 novembre dernier. Il s’intitule « Face à un monde qui change: les femmes, la population et le climat« . Il place les femmes au centre des tentatives visant à affronter les changements climatiques et maintient que les politiques, les programmes et les initiatives diverses auront plus de chances d’atténuer les pires effets de ces changements s’ils prennent en compte les droits et les besoins des femmes.

Selon le rapport, l’émancipation des femmes et des filles, notamment par des investissements dans la santé et l’éducation, contribue à stimuler le développement économique et à réduire la pauvreté, ce qui permet de mieux faire face aux conséquences des changements climatiques. Les filles plus éduquées auront davantage tendance, une fois adultes, à fonder des familles de petite taille et en bonne santé.

Mme. Obaid, Directrice exécutive de l’UNFPA, a délcaré que « les femmes pauvres des pays pauvres sont les plus durement touchées par les changements climatiques, alors qu’elles y contribuent le moins ». 

 

The 2009 state of the World Population Report of the united Nations Population Fund (UNFPA) was launched on 18 November in Accra, Ghana. It’s title « Facing a Changing World: Women, population and climate » underlines one of the key aspect almost always forgotten when it’sa bout climate change: the crucial role of women.

The report says that technology alone can not solve global climate change and there is a need to focus on role people play by population growth, consumption and greenhouse gas emissions. « As we approach the brink of disaster, our future as humanity depends on unleashing the full potential of all human beings and the full capacity of women, to bring about change, » it writes.    

The report also calls for people-centred solutions alongside technology in the debates and solutions to climate change, stressing that, women should be an integral part of any agreement that emerges from next month’s climate conference to be held in Copenhagen.

Ms Thoraya Obaid, UNFPA Executive Director, urged countries to invest in women by ensuring alternatives to wood and imported fuel, clean water supplies, better roads and mobile phones as well as providing girls with education and health care.

Publicités

« Démographie verte »?

Le Monde a publié aujourd’hui 2 points de vue sur la question démographique. L’un qui est  intitulé « démographie verte » par S. Madaule, maître de conférences à Science-Po Paris et l’autre une interview du députée des Verts, Yves Cochet.

Les commentaires simplistes mentionnent immanquablement le ‘retour de Malthus’ alors que le monde et l’état des connaissance a bien évolué depuis Malthus…En ce sens S. Madaule souligne à juste titre que la question central n’est pas tant la croissance démographique des pays du Sud que la diffusion à toute la planète de notre modèle d’hyperconsommation. Il met également bien en avant le coeur de possibles solutions, soit une limitation rapide et forte de notre consommation au Nord, soit une limitation des naissances et une réduction de la population tant au Nord qu’au Sud. Il ne mentionne pas le fait qu’il est possible que la première solution puisse ne pas être suffisante et qu’il faille de toute manière s’engager indirectement dans une limitation des naissances.

Je partage également la vision qui me semble assez réaliste et non pas pessimiste d’Yves Cochet quand il dit que « dans vingt ou trente ans, ou même dans cinquante ou cent ans, jamais la Chine ou l’Inde ou le Brésil ou l’Afrique du Sud ne vivront comme nous vivons actuellement. Pas parce qu’ils ne le désirent pas, mais parce qu’il n’y a pas assez d’énergie et de matières premières pour qu’ils le fassent. Donc en 2050, ce n’est pas l’Inde ou la Chine qui auront rejoint notre niveau de vie, ce sont les pays de l’OCDE qui auront rejoint celui de la Chine ou de l’Inde ». Il aurait dû préciser que « niveau de vie » ne sera alors (dans 20, 30 ou 50 ans) plus du tout compris de la même manière qu’aujourd’hui c’est-à-dire uniquement lié au bien être matériel des humains et par conséquent dire que l’Europe aura le même niveau de vie que la Chine dans 30 ans ne signifie pas que nous vivrons moins bien mais seulement différemment qu’aujourd’hui et peut-être même mieux mais dans un système de valeur et de rapport au temps et à l’espace qui aura fortement évolué;

 

Sommes nous trop nombreux?

Un article paru dans Le Monde 2 en début d’année sur la question « Sommes-nous trop nombreux? » mérite le détour, surtout pour la bibliographie si vous désirez en savoir plus…

A lire ici