Archives de Tag: Transport

De la voiture électrique

Revoilà la voiture électrique…Au récent salon automobile de Francfort, la voiture électrique figurait en pole position des attractions…

A la faveur de l’actualité de plus en plus pressante sur le changement climatique, le secteur crucial du ‘transport’ a été enfin remis au centre des discussions, temporairement au moins. Après la mode de la voiture à hydrogène, voici venu à nouveau le temps de la voiture électrique qui à en entendre beaucoup serait LA solution miracle…Mais c’est plus la crise économique qui a frappé de plein fouet le secteur automobile qui est à l’origine de cette soudaine focalisation sur la voiture électrique: c’est l’argument environnemental qui est avancé mais c’est bien d’emplois et et d’économie qu’il s’agit, ce qui est tout à fait légitime dans nos socitété « auto-dépendante » ou « auto-droguée ».

Le problème de fond c’est qu’un des piliers socio-économique (le secteur automobile) de la plupart des pays développés est en train de connaître sa crise et mutation la plus significative. Nous en sommes à ce point aujourd’hui à cause de la bêtise, du « cour-termisme » et de l’aveuglement de la plupart des décideurs politique et économique en charge des questions de transports, en particulier les industriels du secteur automobile et transport routier. Cela fait environ 20 ans qu’il est clair que notre système de transport tel qu’il existe aujourd’hui, c’est-à-dire fondé sur la possession d’une voiture individuelle thermique d’un côté et le transport par camion de l’autre, est totalement insoutenable: la source de son énergie (le pétrole) est en train de se tarir et les pollutions et impacts sociaux et de santé sont énormes. Bref sauf changement radical, c’est une crise majeure qui nous attend et en premier lieu pour les personnes qui travaillent dans ces secteurs.

Malheureusement, peu ont appris des erreurs du passé: au lieu de profiter de la crise actuelle pour repenser en profondeur le transport et en particulier le besoin de transport, les solutions qui sont aujourd’hui discuté sont bien souvent des fausses solutions, très belles en façades mais pas réellement plus durables.

Au lieu de s’interroger en priorité sur le moyen technique qui va assurer nos déplacements et ceux de nos produits, il aurait fallu questionner la demande de transport dans nos sociétés, tant pour les personnes que pour les matériaux. Une vraie réflexion et stratégie sur la réduction des besoins de transport, notamment pour les marchandises, apporterait déjà une contribution significative à la résolution de nos problèmes.

Bien entendu que la question de la « voiture » reste posée mais là aussi on manque de vision, d’innovation et de réalisme: est-il soutenable de persévérer dans le développement de véhicules lourds et multiplaces alors qu’une majorité de déplacement, notamment en zone urbaine sont des déplacement individuels où des véhicules de type « smart » ou même encore plus compact sont les plus adéquats et ceci d’autant plus que dans les villes du futur la voiture traditionnelle ne pourra plus avoir sa place?

Plus loin si la « voiture électrique » est développé, rien à ce jour n’en assure sa soutenabilité: premièrement parce que si la source de l’électricité n’est pas du renouvelable cela n’a aucun sens (même le nucléaire ou des centrales au charbon avec captage et séquestration du carbone n’est pas une solution durable), deuxièmement parce que la voiture électrique nécessite une batterie dont l’impact sur la nature en terme de ressources est aujourd’hui désastreux. Un article du Wall Street Journal sur le « peak lithium » donne à réfléchir sur la durabilité d’une voiture électrique avec batterie au lithium alors que le lithium est une matière très rare…Du coup il faut chercher d’autre solutions qui seront peut-être trouvés mais quand ? Et là aussi seront-elles vraiment soutenables quand on aura analysé les tenants et aboutissants?

En somme il serait grand temps d’entamer une réflexion globale et intégrée, transversale sur les transports et surtout d’accélérer la mise en oeuvre des solutions connues pour être durables: piétonnier, vélo et transports en communs dans les villes et zones urbaines, covoiturage, trains en milieu rural…

Cela réduirait aussi les pressions financières sur nos systèmes sociaux car les modes de transport durables ont d’importants co-bénéfices, en particulier en matière de santé (marcher et faire du vélo vous maintient en meilleur santé) ou d’accidents (moins de circulations automobiles égale moins d’accidents, de blessés et de morts et moins de coûts d’assurances etc…)

Le grand défi c’est de proposer une nouvelle voie à tous les perdants (partie du secteur automobile, transporteurs routiers…) de cette révolution nécessaire.

Publicités